L'ASSOCIATION

Notre association, DAYEZ AVOCATS ASSOCIES, nouvellement créée, est composée de quatorze avocats ayant pour la plupart l’expérience de travailler ensemble depuis de nombreuses années. Elle est née du désir de mettre en place une équipe soudée, travaillant dans ses murs, et jouissant d’une complète autonomie quant à sa conception du métier d’avocat et quant à l’organisation de son travail.


Notre ambition est de constituer une structure solide, dynamique et originale, apte à répondre aux besoins des personnes qui nous consultent avec rapidité et efficacité. Nous avons conçu dans cet objectif un dispositif à peu près sans équivalent.


Notre cabinet est ouvert toute l’année, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30.
Les avocats reçoivent sur rendez-vous mais un avocat de permanence reçoit durant les heures d’ouverture sans rendez-vous.
Les appels téléphoniques sont également reçus sans discontinuer au même horaire.


Nous répondons à tout cas urgent le jour même (placement sous mandat d’arrêt, arrestation administrative, ordre de quitter le territoire, citation à comparaître …)
L’avocat de permanence, selon le cas, traite lui-même le dossier ou aiguille le client vers celui de ses confrères qui est à la fois le plus compétent et le plus disponible.


Nous ne couvrons pas tous les domaines du droit (voir matières traitées).
Si nous sommes consultés pour une affaire qui ne rentre pas dans le champ de notre compétence, nous orientons le client vers les confrères qui nous paraissent le mieux à même de les aider. Nous disposons à cet égard d’une liste de correspondants en toute matière et dans chaque arrondissement judiciaire.


Selon les nécessités, nous intervenons à deux ou plusieurs sur le même dossier, l’objectif étant de répondre aux demandes avec un maximum de diligence et de compétence. A cette fin, nous cultivons l’esprit d’équipe, échangeons régulièrement nos pratiques et nos savoirs et nous organisons en interne notre recyclage permanent.


Nous pratiquons notre métier avec passion et dévouement, dans un esprit d’écoute active et de service. Nous concevons notre rôle comme étant avant tout utile.
Il s’agit d’aider les justiciables à résoudre leurs problèmes, quelle que soit leur responsabilité propre.
Nous sommes donc avant tout attachés à répondre de manière concrète à ce qui préoccupe la personne qui nous consulte : puis-je obtenir le résultat que je souhaite ?
Quelles sont mes chances de succès ?
Combien coûte la procédure ?
Combien de temps dure-t-elle ?
Comment se déroule-t-elle ?

Cette conception très pratique du métier n’est pas indifférente : elle engage tout notre agir.
Ainsi, si l’affaire ne présente que peu de chances d’aboutir, ou si le coût qu’elle engendre est disproportionné par rapport à l’enjeu, nous dissuaderons le client de procéder.
Nous n’entreprenons jamais rien d’inutile, ou dont l’issue est trop aléatoire pour en valoir la peine.


Ainsi, notre première mission est de conseiller.
Si la situation est sans issue, si le problème posé est insoluble, il convient que la personne en soit avertie sans frais ou à frais modérés si l’examen du dossier a déjà justifié des prestations et des heures de travail. S’ il existe une ou plusieurs solutions à envisager, nous informons immédiatement le client de ce que chacune d’elles peut coûter et durer.


Ainsi, dans une optique de transparence, nous privilégions le forfait absolu. Dans une grande majorité de cas, nous annonçons dès le départ quel sera le coût total de notre intervention. Quand la situation ne l’autorise pas, nous en informons aussitôt le client ainsi que du mode de calcul de nos frais et honoraires. En toute hypothèse, la question du coût est abordée avant toute intervention et l’accord parfait du client est un préalable à l’engagement de la moindre dépense.


En toute circonstance l’intérêt du client doit primer. Notre motivation principale consiste à trouver à tout problème posé une solution réelle, durable et, autant que possible, rapide et économique.


Nous tendons dans tous les cas à trouver le juste coût de notre intervention en pratiquant des tarifs modérés pour des prestations de qualité.



HONORAIRES

Les idées d'accessibilité de nos services et de transparence guident l'élaboration de notre politique d'honoraires.
Tout barème horaire est fixé en fonction des moyens du client, du degré de complexité de l'affaire, de l'expérience de l'avocat et de l'urgence avec laquelle il sera nécessaire d'intervenir. Les avocats du Cabinet pratiquent des honoraires qui varient, par conséquent, au sein d'une fourchette s'étendant entre 75 € et 125 € par heure. Dans des conditions particulières, il peut également être fait application d'un système forfaitaire d'établissement des honoraires (pour une audience devant le Tribunal de Police, par exemple).
Les honoraires rémunèrent les services et prestations de l’avocat.
Les frais afférents au dossier que vous confiez à l’avocat ne sont pas compris dans les honoraires.

Il s’agit :

  1. des frais de justice (frais de greffe, frais d’huissier, frais d’expertise)
  2. des frais de dossier exposés par l’avocat (frais d’ouverture de dossier, frais de secrétariat,
    frais de déplacements, frais de téléphone, de fax et de copies, frais de traduction)

Ces frais sont facturés en plus des honoraires et sont facturés suivant les coûts réellement exposés.

Dans le cabinet, trois méthodes de calcul des honoraires sont pratiquées. Il convient de voir avec l’avocat que vous consultez laquelle des trois méthodes il utilisera en fonction de votre dossier.

  1. Le taux horaire : l’avocat comptabilise le temps qu’il consacre à votre dossier et facture à son taux horaire. Ce dernier est fixé en fonction des critères suivants :
    • spécialisation de l’avocat
    • expérience de l’avocat
    • complexité du dossier
    • urgence du dossier
    • valeur financière du dossier
  2. Le forfait par prestation : l’avocat note chaque prestation effectuée dans le cadre de votre dossier et facture celle-ci à un prix forfaitaire.
  3. Le pourcentage sur l’enjeu : les honoraires de l’avocat sont calculés sur la base d’un pourcentage des montants récupérés en principal et intérêts. Un montant minimum (pouvant correspondre à l’une des deux premières méthodes) peut cependant être fixé.
    Dans tous les cas, lors du premier entretien, l’avocat vous demandera de lui verser une première provision. Dans le cas où le traitement de votre affaire s’étale sur une longue période, l’avocat sera amené à vous demander une ou plusieurs provisions supplémentaires.

En même temps, l’avocat vous communiquera régulièrement son état de frais et d’honoraires intermédiaire et à la clôture du dossier, son état final.



Matières traitées

  • Droit des personnes et de la famille
  • Droit de la jeunesse
  • Droit pénal général
  • Droit des étrangers
  • Business immigration (permis de travail, carte professionnelle)
  • Responsabilité civile et contractuelle
  • Assurances
  • Circulation routière
  • Aide de l’Etat aux victimes
  • Bail à loyer et bail commercial
  • Copropriété
  • Santé mentale
  • Protection du consommateur